Mylène, étudiante au Magistère Juriste d’Affaires Européen de Nancy

Mylène, étudiante au Magistère Juriste d’Affaires Européen de Nancy

1/ Pourquoi avoir voulu rentrer en classe préparatoire D1 ?

J’ai voulu rentrer en classe préparatoire D1 car après maintes réflexions, c’est vers une formation juridique que je me suis orientée. De plus, je voulais poursuivre l’apprentissage des 2 langues (allemand et anglais), opportunité que ne laissait pas la faculté de droit. Enfin, je connaissais l’exigence d’une classe préparatoire et amorçait déjà à peaufiner mon employabilité.

2/ Comment as-tu vécu tes années de classes préparatoires ?

Si la première année a été difficile pour moi, notamment à cause de nouvelles exigences dont je ne soupçonnais pas l’existence, à force de travail, de volonté et de détermination j’ai su atteindre les objectifs qui étaient les miens. Ainsi la deuxième année fut mieux vécu puisque synonyme d’efforts et de progrès.

3/ Avec le recul, quel bilan tires-tu de ces années ?

Actuellement en 1ère année au Magistère Juriste d’Affaires Européen (MJAE) de Nancy et confrontée à un tout autre niveau d’exigence, je m’aperçois que la classe préparatoire est aussi dure intellectuellement que psychologiquement. Elle est synonyme d’endurance et de dépassement de soi constant. De ces 2 années, je retiendrai la détermination et les efforts fournis pour finir ce que j’avais commencé en entrant en 1ère année. Grâce à ces deux années, je sais que j’ai mûri, grandi et appris beaucoup sur moi mais aussi sur les autres.

4/ En quoi tes années de classes préparatoires t’aident dans ton parcours universitaire aujourd’hui ? 

Aujourd’hui, mes années de classe préparatoire me permettent de profiter de mon parcours universitaire. Je sais de quoi je suis capable, connais ma façon de travailler, il m’est donc plus simple d’appréhender un cours par exemple. Après une classe préparatoire, nous sommes plus performants, plus rapides car nous avons été formés pour. Il m’est donc plus simple de prendre les choses tranquillement sans être pour autant en retard. Je peux donc profiter pleinement des opportunités que laissent Nancy, et voir la vie du bon côté !

5/ A qui conseillerais-tu cette classe préparatoire ?

Je pense que la classe préparatoire D1 en ce qu’elle propose un double cursus classe préparatoire-faculté peut être conseillée à tous les élèves qui n’ont pas peur de la masse de travail et qui ont envie de se dépasser chaque jour. Il faut bien être au clair sur le fait que cette classe préparatoire est tout aussi exigeante qu’une autre et que la difficulté est réelle. Mais il faut aussi savoir que le sentiment de fierté à la fin des deux ans vaut tous les obstacles rencontrés. C’est en affrontant les obstacles tous les jours que l’on grandi et que l’on avance, c’est un peu comme une école de la vie. Ainsi toutes les personnes qui voudraient l’intégrer y sont conviées.