Témoignage de Clarisse Berger, prépa Mermoz, étudiante au Magistère Juriste d’Affaires Européen de Nancy

Témoignage de Clarisse Berger, prépa Mermoz, étudiante au Magistère Juriste d’Affaires Européen de Nancy

Actuellement étudiante en magistère, je suis passée par la classe préparatoire cachan D1 de Montpellier.

Le gros atout de cette prépa est que les professeurs préparent les étudiants certes pour le concours de cachan mais également à d’autres concours tels que ceux pour les écoles de commerces, IEP…

Cette prépa est aussi très formatrice pour ceux qui seraient intéressés par les magistères. Les professeurs sont exigeants et la charge de travail conséquente par conséquent les étudiants sortant de cette prépa réussissent. C’est pourquoi en général les étudiants qui postulent pour le magistère DJCE de la faculté de droit de Montpellier sont pris car ils disposent d’un double avantage, ils sont issus de la faculté de Montpellier et de la classe préparatoire qui est très bien vue par les recruteurs ils connaissent la prépa et savent que les étudiants seront sérieux et motivés c’est pourquoi la plupart des étudiants de ma promo qui ont postulé ont été pris sans forcément avoir validé avec la mention bien la fac et le même schéma s’était produit les années précédentes.

Pour ceux qui seraient intéressés par les écoles de commerces, beaucoup d’étudiants de ma promo ont passé le concours et ont quasiment tous eu l’école qu’ils visaient (deux ont eu Grenoble). Concernant ceux qui ont passé les concours IEP, tous ont été admis mais certains ont émis quelques regrets par rapport au fait qu’en raison de la charge de travail à la prépa ils n’avaient pas eu assez de temps pour réviser.
En effet, comme je l’ai dit plus haut les professeurs sont exigeants, par conséquent il ne faut pas se laisser abattre en travaillant régulièrement et efficacement je vous assure que c’est tout à fait faisable et une fois ces deux années passées le rythme, même en magistère semble beaucoup plus détendu.

Malgré cette bonne préparation le nombre d’admis à l’ENS n’est pas énorme environ 1 voir 2 maximum par promo, mais cela n’est pas dû à un manque de préparation mais au fait que la grande majorité des étudiants dès la première année réalisent qu’ils ne sont pas intéressés par ce concours mais plutôt par les magistères ou écoles de commerce et par conséquent peu d’étudiants passent le concours de cachan en ayant vraiment révisé mais si vous êtes motivés par ce concours les professeurs (surtout en économie) vous prépareront et vous aideront à le réussir.
Un des autres avantages et le nombre important d’examens oraux qui sont très formateurs et permettent de passer des entretiens avec beaucoup plus de sérénité.

Pour finir les critères de sélection des étudiants en post bac sont assez subjectifs mais en général ils recherchent des étudiants provenant des différentes filières (S, L et ES) ayant des résultats réguliers dans les différentes matières (en général il est bien d’avoir une mention au moins bien à chaque semestre et d’obtenir le bac encore une fois avec la mention bien mais ce n’est pas une obligation) il n’y a pas d’entretien donc c’est le dossier qui est évalué mais néanmoins il ne faut pas hésiter à candidater, un bon niveau en langues étrangères et aussi un bon atout (avoir fait une section européenne ou internationale est apprécié).

En savoir plus sur la prépa D1 à Mermoz.